• Rose

"Apithérapie" La douceur du miel et bien plus...


Depuis longtemps l'homme a compris que les abeilles pouvaient être un allié précieux pour la lutte contre les maladies et leur prévention. Aliment énergétique, moins connu pour ses vertus antibactériennes, anti-inflammatoires et antioxydantes, la liste des bienfaits du miel est longue.


Les bienfaits du miel

Dans de nombreux pays, le miel est utilisé depuis toujours comme remède, soit à l'état pur, soit mélangé à des plantes.

En France, chacun connaît les bienfaits du miel ou des bonbons au miel pour soulager les maux de gorge.

Certains miels sont connus pour leurs propriétés laxatives, d'autres pour guérir les brûlures, les inflammations…

On utilise même les propriétés du miel pour guérir des morsures de serpents.


L'apithérapie : une médecine douce...

Vraiment une Happy thérapie…!!! L'apithérapie consiste à guérir de nombreux maux grâce aux divers bienfaits du miel et de ses produits dérivés.

  • Le miel est un aliment énergétique recherché par les sportifs avec son sucre facilement utilisable et ses 310 kcal pour 100 grammes.


Les propriétés du miel sont multiples : antibactérien, anti-inflammatoire, antioxydants (qui réduisent la formation des radicaux libres responsables du vieillissement). Le miel : améliore la rétention du calcium et du magnésium ainsi que le taux sanguin d'hémoglobine. En milieu hospitalier, un miel spécialement préparé et standardisé pour sa pureté bactérienne est utilisé pour la cicatrisation.

  • Le pollen : riche en protéines, il améliore l'état général en stimulant les défenses immunitaires. C'est un fortifiant utilisé en cas de fatigue, d'attaque bactérienne ou virale.

  • La gelée royale : C'est aussi un fortifiant très efficace dont les bienfaits agissent sur l'ensemble de l'organisme. Elle peut être utilisée en cure à l'automne ou au printemps.

  • La propolis : Collectée par les abeilles sur les bourgeons des arbres, elle est utilisée par ces dernières pour ses vertus antibactériennes. En médecine douce humaine, la propolis est indiquée pour soigner la majorité des infections bactériennes.

A chaque type de miel ses bienfaits:



Caractéristiques :



Miel d'acacia: Inflammation du tube digestif, ulcères gastriques, constipation, diarrhées, inflammations de la gorge.

Considéré comme un régulateur intestinal, il est recommandé pour les jeunes enfants.

Miel d'aubépine : palpitations dues au stress, hypertension, insomnies, nervosité, stress, angoisse, vertiges ( non pathologiques), bourdonnement d'oreilles, bouffée de chaleur.

Miel de bourdaine: On attribue à ce miel des bienfaits purgatifs comme ceux de la plante.

Miel de bruyère : cystites, rhumatismes, inflammation de la prostate, fatigue, aide à fixer le fer, antiseptique des intestins.

Miel de châtaignier: troubles circulatoires, anémie, fatigue et surmenage psychique et physique. Miel des sportifs.

Miel de chêne: (de miellat): Comme beaucoup de miel de forêt, c'est un des miels qui auraient le plus d'oligoéléments.

Miel de citronnier : fatigue, problème de circulation veineuse, maux de gorge, digestion difficile.

Miel de colza : Circulation sanguine, maladies cardiaques. Il contient des oligoéléments comme le calcium et le bore.

Miel d'Eucalyptus : Toux, bronchite, mal de gorge, parasites intestinaux, fièvre, infection urinaire.

Miel de lavande : Insomnies, maux de tête, nervosité, voies respiratoires et urinaires, calme la toux, flatulences, douleurs abdominales, vers intestinaux. Il est employé en cosmétique : savons, shampoings. Miel de luzerne : Réputé pour ses bienfaits énergétiques, ce miel est conseillé aux sportifs et aux personnes fatiguées ou convalescentes.

Miel de Manuka : Antibactérien Puissant ( même sur bactéries type staphylocoque doré)

Miel d'oranger (fleurs) : palpitations, insomnies, stress, anxiété. Miel de pissenlit : troubles de la peau, insuffisance hépatique, constipation.

Miel de romarin : fatigue physique et psychique, gastrite, hypertension, hypotension, insuffisance hépatique, douleurs abdominales, cirrhose, anémie, hypercholestérolémie.

Miel de sapin (de miellat) : Trachéite, pharyngite, toux, rhume, rhinite, rhinopharyngite, bronchite, grippe, fatigue, infections urinaires, anémie.

Miel de sarrasin : Etat de déminéralisation, grossesse, allaitement, anémie.

Miel de tilleul : Insomnie, nervosité, stress, angoisse, hypertension. Il contient des oligoéléments (potassium, calcium, et manganèse).

Miel de tournesol : Excès de cholestérol. Ce miel contient du calcium, bore et silicium.

Miel de Thym : Toux, angine, bronchite, aphonies, maladies infectieuses, infections urinaires, gastrites, ulcère gastrique ou duodénal, parasites intestinaux, diarrhées, hypotension, fatigue.

Traditionnellement, le miel de thym est employé pour sucrer les infusions du soir : apaisant, il favorise le sommeil. Le miel de thym est très riche en cuivre . Miel de trèfle : Sportifs en compétition, ( efforts physiques intenses et prolongés) asthénie. Ce miel est déconseillé aux personnes présentant des troubles cardiaques car il est stimulant du cœur.


Conseils d'utilisation :

En prévention, on prendra du miel tous les jours à raison d'une cuillère à café.

* S'il vous plait, ne mélangez pas votre miel à une tisane trop chaude, il en perdrait tous ses bienfaits…

En curatif, on recherchera le miel le plus adapté, à raison d'une à deux cuillères à soupe par jour, que l'on gardera le plus longtemps possible en bouche avant d'avaler.

Miel acheté localement et le plus bio possible…avec des abeilles n'étant pas nourries exclusivement au glucose tout l'hiver…


Chers Apiculteurs, laissez à vos besogneuses, le miel nécessaire pour qu'elles puissent passer un bon hiver, elles n'en seront que plus fortes et armées contre tous ces pesticides qui polluent leur habitat et leur zone de récolte…

Elles aussi profitent des bienfaits du miel !



Il est PLUS QUE JAMAIS vital de protéger nos amies butineuses.

C’est qu’elles produisent une substance qui semble programmée pour épargner à l’homme les infections les plus fréquentes en cette saison : angine, grippe, gastro-entérite, etc. Vous l’avez reconnu ? Il s’agit de la propolis, bien sûr ! Et en cette année si particulière, QUI peut dire qu’il pourra se passer de ce trésor des abeilles contre les infections ? Cet élixir qu’elles enduisent à l’entrée de la ruche sert d’agent anti-infectieux pour leur éloigner les parasites et les champignons. Mais elles se servent aussi de cette cire pour embaumer les cadavres de la ruche : les Égyptiens s’en inspireront d’ailleurs pour embaumer leurs pharaons avec cette résine “magique”. La propolis n’est produite que par les abeilles butineuses les plus âgées et les plus expérimentées, qui savent parfaitement où « se fournir », et je vais vous dire une chose :

Je pense que l’on devrait TOUS en faire 1 cure MAINTENANT !


Une résine qui agit à 360° sur la santé

D’abord, je vous le rappelle « pour le principe », mais les études scientifiques montrent depuis longtemps l’efficacité fantastique de la propolis sur notre santé : c’est un antibiotique naturel d’une remarquable efficacité et qui ne dérègle pas votre flore intestinale ; la propolis stimule vos défenses immunitaires et diminue l’inflammation ; des essais menés in vitro et pas encore sur des hommes suggèrent qu’elle aurait un effet anti-tumeur très prometteur dans le traitement du cancer ; plusieurs études indiquent qu’elle favoriserait l’autodestruction des cellules cancéreuses par apoptose, une sorte de “suicide” des cellules (je vais y revenir) ; elle a des propriétés antivirales puissantes ; contre l’herpès génital, une étude a montré que la propolis était plus efficace que l’aciclovir, le traitement classique ! Mais de nombreuses études récentes suggèrent que son rayon d’action est encore beaucoup plus vaste : La propolis est aussi utile à la maison contre les verrues, pour le traitement des brûlures, contre les infections respiratoires en hiver et les otites, asthme… Dans bien de cas, elle est plus puissante que les antibiotiques, auxquels les microbes résistent de plus en plus. Streptocoques, Helicobacter pylori, maladie de Lyme : elle agit sur les bactéries les plus redoutables !

La propolis est connue pour ses effets anti-bactériens extrêmement puissants :

elle peut venir à bout de staphylocoques multi-résistants ; agit sur la bactérie des angines – celles à Streptocoque A ; mais aussi contre la bactérie responsable de la plaque dentaire et des caries dentaires (streptocoques capnocytophaga) ; plusieurs études laissent aussi penser qu’elle pourrait aider à venir à bout de la terrible bactérie qui cause les ulcères de l’estomac, Helicobacter pylori ; et même d’une des bactéries responsables de la redoutable maladie de Lyme, la Borrelia burgdorferi ; Mais c’est vraiment contre le cancer que la propolis nourrit les espoirs les plus fous.

Il faut se rendre compte de ce que c’est !!! Pourquoi les Japonais achètent 80 % de la propolis mondiale !

Le docteur Osamu Mizukami, un des plus grands spécialistes de la médecine ortho-moléculaire au Japon, a étudié pendant des années les effets de la propolis verte sur la santé. Ses travaux sont si reconnus dans le pays que cela explique pourquoi les Japonais achètent la quasi-totalité de la production mondiale de propolis. Ce chercheur a notamment observé les effets de cette substance sur plus de 500 personnes atteintes de cancer. Et ses découvertes sont spectaculaires : il a observé des guérisons totales sur des patients atteints de cancer du poumon, du côlon, de la prostate, du pancréas, et du sein… même à des stades avancés grâce à la propolis, en complément des traitements anticancéreux.


Voici les conclusions du Dr Mizukami – pour qui la propolis doit rester un traitement complémentaire : Les patients qui prennent de la propolis ont tendance à avoir une meilleure qualité de vie, à éprouver moins de douleur, moins de fatigue, et ont un meilleur appétit. Les patients qui ont pris de la propolis semblent survivre plus longtemps : deux fois plus, trois fois plus, et même parfois 10 fois plus longtemps que prévu.


Encore plus incroyable : Un petit nombre de patients a vu ses tumeurs régresser, sans même recourir à un traitement conventionnel. Quelques patients ont vu leur cancer (1 cm ou moins de diamètre) disparaître complètement sans traitement conventionnel. Evidemment de tels travaux restent à confirmer, mais ce sont ceux d’un véritable pionnier, dont on entendra certainement parler « officiellement partout » dans dix ans. En attendant, pour vous protéger des infections et des bactéries, je vous conseille de ne pas attendre tout ce temps. La propolis, c’est MAINTENANT. Je vous l’ai dit plus haut, ce sont les abeilles les plus expérimentées qui ont la charge de récolter la propolis. Les « pros »…Celles qui savent parfaitement ce qu’elles doivent rapporter…


300 composés et 1 substance UNIQUE

Car le secret de la propolis tient dans sa pureté et la matière première dans laquelle les abeilles vont puiser : elle contient des résines (55 %) et des huiles essentielles (7 %), de la cire d’abeilles, du pollen et des minéraux très riches. En tout, cet élixir naturel aurait plus de 300 composés différents – et la plupart ont une action positive sur la santé. Je ne vais pas tous les lister ici, mais voici les principaux : Propolin A, B et C, acétophénones Aldéhydes et cétones aromatiques comme la vanilline ; Clérodane, géraniol, bisabolol, farnésol, squalène, stérols… Acides aliphatiques (oléïque, palmitique, stéarique, linoléïque…) et leurs esters Acides aminés comme la sérine, glycine, acide glutamique, ac. aspartique, tryptophane, phénylalanine, leucine, arginine, proline… Vitamines : A, B1, B2, B3, B5, B6, C, E) et de nombreux sels minéraux (Mg, Cu, Se, Fe, Ni, Si, Sr, Zn…) Mais s’il ne fallait en retenir qu’un seul, ce serait l’Artépilinne C, un acide phénolique unique.


C’est la substance que les chimistes envient aux abeilles !!

La propolis brune, celle qui est fabriquée par les abeilles de nos régions, en contient 2 à 3% généralement. Comment vous procurer de la Propolis de qualité (et facile à avaler !)


Il y a néanmoins un petit problème avec la propolis :

C’est son goût… franchement moyen !! Sa résine a une texture proche de la cire : et déjà on a un peu l’impression de croquer une bougie !! Mais surtout, elle a un goût âcre, parfois très amer. Personnellement je trouve la propolis en gélules beaucoup plus agréable, avec des propriétés qui restent intactes, même après plusieurs mois. Là encore, méfiez-vous des contrefaçons et de la poudre de perlimpinpin… mais aussi des gommes, sirops ou sprays. Pour choisir la meilleure propolis, je vous recommande de ne pas vous jeter sur le premier fabricant venu… S’il y a un apiculteur près de chez vous, demandez-lui conseil ! (vous pouvez aussi aller voir au magasin bio si un apiculteur “du coin” ne propose pas sa propolis) Mais s’il y a une chose qui ne se négocie pas, c’est de toujours choisir de la propolis bio.

Vraiment, dans les conditions sanitaires actuelles, je conseille à tout le monde d’avoir toujours un ou deux piluliers de Propolis Bio à la maison ! N’hésitez pas à faire une cure de 1 ou 2 mois, à raison de 1,2g par jour d’extrait de Propolis bio. Cela vous donnera une armure naturelle contre de très nombreuses maladies.


Prêts ?? A vos mielleries…


3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout