• Rose

CONFINEMENT ET COVID 19


Nous voilà bel et bien confinés afin de ralentir la progression du COVID 19...

Quels que soient nos avis sur la gestion de la crise sanitaire, nous sommes tous obligés de nous plier aux règles. Protégeons ce qui peut l'être, sans céder à la panique, aux troubles anxieux, à la morosité...

En tout premier lieu, il faut aborder les conséquences d'une immunité collective "faible".

Pourquoi?

Notre immunité s'est, au fil du temps, aseptisée grâce à notre mode de vie pollué...

En Afrique, les populations en contact direct avec une multitude de virus, bactéries, germes en tout genre, sont diversement atteints et bien souvent résistants à de nombreux virus qui nous affectent dans notre si "propre" continent...

Etant donné que nous ne sommes pas tous égaux face au virus, renforçons notre immunité active.

Du bon sens d'abord !!

Il est vrai que certaines personnes ont découvert, lors des recommandations gouvernementales, que le lavage des mains n'était pas superflu...

Un geste simple de bon sens...

Maintenant parlons plutôt de ce que la nature peut nous apporter de concret, car le secret de la vie est entre nos mains...

Chaque terrain est différent, et une approche personnalisée est primordiale, afin d'évaluer les forces et les faiblesses de chacun.

Nous avons en qualité de Naturopathe une approche globale avec des outils infiniment puissants:

Je m'explique:

Parmi les aides naturelles dont nous disposons, je souhaiterai faire un focus sur une plante qui a été remarquablement efficace à plusieurs niveaux : la scutellaire (scutellaria baïcalanensis).

La scutellaire du lac Baïkal est aussi appelée Scutellaire chinoise ou Huang Qin dans la médecine traditionnelle chinoise. Elle pousse aux abords du lac bien sûr, mais plus généralement en Russie, en Chine, en Mongolie, au Japon, en Corée...

La baïkaline est un polyphénol particulier qui a des propriétés puissantes que la science redécouvre actuellement.

Propriétés de Scutellaria baicalensis

Le Scutellaria baicalensis est utilisée depuis des années par la médecine chinoise. Sa richesse en polyphénols lui confère des propriétés remarquables et puissantes, notamment dans des situations chroniques.

C’est une plante à laquelle j’ai fréquemment recours pour compléter les traitements conventionnels contre le cancer (chimiothérapie), dans le cadre de la maladie de Lyme, par exemple: EBV, HSV, CMV, dengue, murine (anciennement sendaï) mais aussi des formes bactériennes (babesia, mycoplasmes etc.). Mycoplasma pneumoniae fait justement partie des opportunistes dans les complications du coronavirus, surtout chez les immunodéprimés.

La scutellaire a des effets indéniables sur tous ces paramètres ; évidemment tout va dépendre de la qualité des extraits et de la concentration des actifs.  

J’ai pu retrouver cette efficacité dans le soutien aux personnes atteintes du Covid-19.

Elle module l’activité des cytokines et à ce titre est essentielle pour contenir les rushs inflammatoires qui ont été fatals à nombres de patients, après parfois des jours de soins intensifs.


Des tests cliniques précis ont été faits sur les virus H5N1 et H1N1 et se sont confirmés sur Covid-19.

- la baicaléine inhibe la NA (neuraminidase, enzyme qui permet de libérer les virions grippaux), mais aussi certaines interleukines (IL6 et 8) impliquées dans la flambée inflammatoire, sans l’inconvénients des AINS (qui étaient d’ailleurs clairement déconseillés par les autorités sanitaires)

- la baïcalinine inhibe quant à elle la prolifération du virus lui-même

Dans le totum de la racine, nous trouvons 4 flavonoïdes : baïcaléine, baïcaline, apigénine (comme dans le céleri) et chrysine. Certains efficaces sur Influenza ; d’autres sur les coronavirus .

Référence: (Laurent Roche Naturopathe et formateur à l'IFSH, publié en Mai 2020)




espritnature2.0@gmail.com

51 cours national, Paulhan, Occitanie, France

siren : 884 478 546

©2020 par Esprit Nature 2.0. Créé avec Wix.com