top of page
  • Photo du rédacteurRose

Connaissez-vous l’eau hydrogénée ?

Dernière mise à jour : 28 août 2023



Définition de l’eau hydrogénée:

L’eau hydrogénée est comme son nom l’indique une eau riche en hydrogène. Une eau hydrogénée contient donc davantage d’ions H+ (Hydron). Elle est mieux absorbée par l’organisme et quand on sait que le rôle principal de l’eau dans notre corps est de le nettoyer, on comprend l'importance de boire une eau de bonne qualité.


L’eau hydrogénée est une eau dite thérapeutique aux propriétés exceptionnelles qui n’en altère ni le goût, ni le pH. Les bienfaits sont tels pour les sportifs notamment, qu’elle pourrait s’apparenter à un dopage légal !

Mais quels sont les secrets de l’hydrogène ?

L’hydrogène est un gaz incolore et inodore. Il est le premier élément du tableau périodique de Mendeleïev. Effectivement, son noyau se compose d’un unique proton et son atome que d’un seul électron.

Il est le plus petit atome de l’univers. En outre, il est le plus abondant puisqu’il représente 74% des atomes de l’univers ! Tout autant que notre soleil.

Une des premières qualité de l’hydrogène est qu’il est hautement énergétique. 1 kg de ce gaz représente 120 millions de Joules, soit 3 fois plus que de l’essence !

Nous comprenons mieux l’intérêt croissant de l’hydrogène dans la transition énergétique et “l’après énergie fossile”.

Les vertus de l’hydrogène ne s’arrêtent pas à nos réservoirs puisqu’il est prouvé qu’il est capable de doper nos organismes !

On rencontre de plus en plus sur le marché des machines permettant d’hydrogéner l’eau. Mais qu’est-ce que l’eau hydrogénée ? Et pourquoi hydrogéner son eau ?




C’est à partir de 2007 qu’une équipe de chercheurs japonais a étudié les effets antioxydants de l’hydrogène sur les radicaux libres. Cette étude a été publiée dans la revue Nature. Depuis, de nombreuses autres études accréditent les effets protecteurs de l’eau hydrogénée sur l’organisme.La formule de l’eau est H2O, composé d’un atome d’oxygène qui est lié à 2 atomes d’hydrogène. Ainsi, l’eau comporte déjà de l’hydrogène, direz-vous ! C’est exact ! Mais les 2 atomes d’hydrogène étant déjà attirés (occupés) à l’atome d’oxygène, elles ne sont plus libres pour exécuter d’autres exploits. Afin d’avoir plus de molécules d’hydrogène présentes dans l’eau, il est nécessaire d’y ajouter de l’hydrogène. L’eau hydrogénée est donc de l’eau courante préférentiellement filtrée afin de se débarrasser des micro-organismes, des micro-polluants, et notamment du chlore. Puis, un ajout d’hydrogène y est apporté. Filtration de l’eau

Les processus d’épuration, de traitement et de filtrage de l’eau des réseaux hydrauliques permettent de distribuer de l’eau potable. Et bien que l’eau du robinet soit potable dans de nombreux endroits, sa qualité n’est pas forcément optimale.En effet, les traitements de l’eau ne permettent pas d’éliminer toutes les traces de produits phytopharmaceutiques issues des pesticides ou des produits de consommation courante comme le diclofénac (anti-dépresseur) ou le bêta-estradiol (contraceptif) par exemple. C’est pour cette raison qu’il est préférable de filtrer l’eau à son arrivée chez le consommateur. Différents types de filtration d’eau existent : FILTRE A CHARBON ACTIF (à granulés ou compacté) permet de se débarrasser des particules les plus grosses, mais aussi d’éliminer les goûts et odeurs. FILTRE A SABLE ET à Céramique sont d’autres systèmes à filtration domestique OSMOSE INVERSE est la meilleure technique de filtration de nos jours. Grâce à deux compartiments contenant chacun une concentration saline différente séparés par une membrane semi-perméable, une pression plus grande s’établit en raison de la différence de concentration : c’est ce que l’on appelle la pression osmotique. C’est ainsi que la membrane semi-perméable ne laisse passer que l’eau et retient les substances en solution. Il est important de préciser que les systèmes de filtrations dépendent de la taille des pores membranaires qui filtrent le solvant : MICROFILTRATION (MF) : diamètre des pores : 0.1 – 10 µm ULTRAFILTRATION (UF) : diamètre des pores : 1 – 10 nm NANOFILTRATION (NF) : diamètre des pores : 0.5 – 7 nm OSMOSE INVERSE (OI) : diamètre des pores : < 1 nm


Enfin, dans le cas de la production d’eau hydrogénée, il est important que l’eau ne soit pas trop riche en minéraux. D’où l’intérêt dans le cas présent du système de filtration à osmose inverse. Adjonction d’hydrogène moléculaire A cette eau filtrée ne reste plus qu’à lui adjoindre de l’hydrogène afin d’obtenir de l’eau hydrogénée.



Le procédé utilisé est l’électrolyse de l’eau. Une cellule d’électrolyse est composée par l’immersion de 2 électrodes (éléments métalliques) dans l’eau. Cette dernière, après la filtration par osmose inverse, est allégée en minéraux mais n’en n’est pas dépourvue. Effectivement, une eau pure serait d’une part impropre à la consommation, mais de plus, elle ne conduirait pas l’électricité. L’électrolyse permet donc de décomposer chimiquement l’eau en dioxygène et dihydrogène sous l’action d’un courant électrique. Pour mieux comprendre, l’oxygène moléculaire se forme au niveau de l’électrode positive appelée anode. A l’opposé, l’hydrogène se forme au niveau de la cathode. Dans le cas de la fabrication de l’eau hydrogène, la présence d’un séparateur, perméable au courant, empêche la recombinaison des ions H2 et O2. De plus, les éléments indésirables sont éliminés.


Plusieurs techniques et évolutions de l’électrolyse de l’eau sont apparues : Electrolyse à oxyde solide Technique dite à haute température, utilisée pour des productions d’hydrogène industrielles. Electrolyse alcaline est la plus ancienne des productions d’hydrogène et donc la plus mature. Electrolyse à membrane électrolyte polymère La PEM offre l’avantage décisif de produire du gaz de grande pureté. Enfin, lorsque votre eau hydrogénée est produite, il est possible de mesurer la concentration de molécules d’hydrogène dissous grâce à H2 Blue Hydrogen Testing Reagent ou encore grâce à un TDS mètre (Total Dissolved Solids).

Dynamisation de l’eau

Bien que la dynamisation de l’eau n’est pas le sujet, il est intéressant d’énoncer la dynamisation, la restructuration, la ré-énergisation de l’eau afin qu’elle retrouve vie et vibrations.En effet, le mouvement est une technique pour dynamiser l’eau. Les cascades sont un exemple concret de la dynamique de l’eau. Les accélérations d’eau, les tourbillons et le vortex présents de toute part dans la nature en sont d’autres exemples. Nous pourrions également citer la musique, les émotions, le soleil, ainsi que certaines pierres et métaux : l’argile et le quartz. Ainsi, il existe différentes méthodes pour dynamiser l’eau : cela ne modifie pas sa composition chimique mais elle réorganise sa structure de façon harmonieuse.

L’article intitulé L’eau, Le nutriment vital mentionne ces éléments.

COMMENT L’EAU HYDROGÉNÉE AMÉLIORE T-ELLE NOTRE SANTÉ ?

Les radicaux libres sont des atomes ou des molécules non appareillés c’est-à-dire qui ont perdu ou ont gagné un électron. Ce nombre impair d’électron a pour conséquence de rendre cette molécule instable. En effet, celle-ci sera toujours à la recherche de donner ou prendre un électron aux autres cellules. Ce qui aura pour conséquence d’en déstabiliser d’autres. C’est ce que l’on appelle le stress oxydatif. Il existe de multiples origines au stress oxydatif telles que l’environnement (UV, pollution atmosphérique, les radiations ionisantes etc), le tabagisme, la consommation excessive d’alcool ou encore la présence de métaux lourds dans l’alimentation. Le stress oxydatif est la cause du vieillissement cellulaire et de nombreuses maladies telles que le cancer, les maladies cardio-vasculaires ou encore neurodégénératives (Parkinson, Alzheimer, etc.) Fort heureusement, l’organisme parvient à fabriquer des enzymes oxydatives grâce à l’apport nutritif en cuivre, zinc et sélénium pour combattre les radicaux libres. Par conséquent, une alimentation riche en fruits et légumes est un apport capital pour que ce système de défense que nous appelons les antioxydants puissent neutraliser les radicaux libres. Les principales sources d’antioxydants sont : Le zinc Le sélénium Les vitamines C et E Les caroténoïdes Les polyphénols Ainsi, l’apport d’antioxydants pour nos organismes est essentiel pour se maintenir en bonne santé en prévenant une réaction inflammatoire excessive et une sénescence de nos cellules. L’eau hydrogénée est très riche en antioxydants et comme l’hydrogène est la molécule de gaz la plus petite, elle a l’avantage décisif de pénétrer dans toutes les cellules de l’organisme ainsi que dans les membranes intercellulaires et les mitochondries. Contrairement à de nombreux antioxydant, l’hydrogène est même capable de pénétrer la barrière hémato-encéphalique.

QUELLES AMÉLIORATIONS NATURELLES SUR LA PERFORMANCE SPORTIVE ?

De nombreuses études scientifiques ont investigué les impacts d’une supplémentation en hydrogène dans l’eau consommée. Le Japon est précurseur et pionnier sur le sujet ! Les bienfaits de l’eau hydrogénée pour un public sportif sont nombreux. De plus, les bénéfices sur l’organisme sont divers et interviennent dans différents compartiments. En effet, nous pouvons citer l’optimisation des capacités ventilatoires, des qualités physiques ou encore du temps de récupération des sportifs.

Amélioration de la capacité aérobie

Une équipe de chercheurs japonais a évalué en 2020 qu’une supplémentation de 500ml par jour en eau hydrogénée pendant 2 semaines augmente considérablement la capacité aérobie et l’absorption maximale d’oxygène. Cette étude insiste également sur le fait que le niveau de lactate n’a pas augmenté pendant ces tests. De plus, une étude de 2019 intitulée Hydrogen Rich Water Improved Ventilatory, Perceptual and Lactate Responses to Exercise démontre une amélioration de l’efficacité ventilatoire. En effet, une équipe de chercheurs tchèques et australiens ont mis en évidence qu’un apport en eau hydrogénée, 30 minutes avant l’exercice physique, améliorerait l’efficacité ventilatoire, une baisse significative du niveau de lactate et par conséquent une perception de l’effort réduite.

Augmentation des variables physiques

Cette même équipe de chercheurs a démontré dans une étude de 2022 que la supplémentation en hydrogène a permis de meilleures performances sur l’endurance de sprints chez les footballeurs (répétitions de sprints). Ainsi, l’article Molecular Hydrogen Mitigates Performance Decrement during Repeated Sprints in Professional Soccer Players stipule une réduction de la fatigue musculaire. Par conséquent, la perception de la fatigue par les athlètes supplémenté en hydrogène a été réduite. Une autre étude de 2022 démontre une optimisation de la puissance et une récupération plus rapide de la fréquence cardiaque après des efforts intenses sur rameur. Cette étude précise que les sujets ont ingéré 1 litre d’eau hydrogénée par jour avec une teneur de 1600 ppb pendant 8 jours.

Retardement de la fatigue et optimisation de la récupération.

Dès 2012 une équipe de chercheurs japonais ont remarqué un retardement de la fatigue musculaire grâce à l’apport d’hydrogène. Pilot study: Effects of drinking hydrogen-rich water on muscle fatigue caused by acute exercise in elite athletes note une réduction de taux de lactate sanguin chez les footballeurs leur permettant ainsi de retarder la fatigue musculaire. Puis, une étude 2018 a mis en évidence le rôle antifatigue de l’eau hydrogénée sur les souris. L’article intitulée Hydrogen Water Drinking Exerts Antifatigue Effects in Chronic Forced Swimming Mice via Antioxidative and Anti-Inflammatory Activities évoque les caractéristiques antioxydantes et anti-inflammatoire pour retarder la fatigue neuro-musculaire. Enfin, une étude similaire réalisée par des chercheurs japonais en 2020 Hydrogen-rich water suppresses the reduction in blood total antioxidant capacity induced by 3 consecutive days of severe exercise in physically active males a mis en évidence une diminution de la fatigue musculaire lors d’efforts intenses répétés.

Outre les effets bénéfiques de l’apport d’hydrogène dans la performance ou la récupération sportive, H2 offre une multitude d’espoir dans de nombreuses dégénérescences et maladies. Quelques exemples non exhaustifs pour comprendre le pouvoir antioxydant et anti-inflammatoire de l’hydrogène comme apport à notre équilibre acido-basique.

Prévention et lutte contre les maladies.

Déjà en 2008, Kajiyama et al. ont démontré dans Supplementation of hydrogen-rich water improves lipid and glucose metabolism in patients with type 2 diabetes or impaired glucose tolerance que l’hydrogène moléculaire améliore le métabolisme des glucides et des lipides. Ainsi, cette découverte donne des espoirs dans le traitement du diabète lié à la résistance à l’insuline. Une étude de LeBaron et al. publiée en 2019 et intitulée A New Approach for the Prevention and Treatment of Cardiovascular Disorders. Molecular Hydrogen Significantly Reduces the Effects of Oxidative Stress s’intéresse à la prévention des troubles cardio-vasculaires. L’hydrogène moléculaire engendrerait une réduction du stress oxydatif. Fu Z, Zhang J, Zhang Y. en 2022 se sont intéressés à la prévention et au traitement des maladies liées au vieillissement.

Dans l’article Role of Molecular Hydrogen in Ageing and Ageing-Related Diseases les auteurs énoncent les effets bénéfiques de l’hydrogène moléculaire. Ils citent les bienfaits au niveau des troubles neurodégénératifs, cancers, diabètes, maladies cardio-vasculaires et pulmonaires. Lee et Choi ont observé les effets bénéfiques de l’absorption d’eau hydrogénée chez des rats qui ont des lésions cérébrales en raison d’une ischémie.


Dans cet article paru en 2021 et intitulé Hydrogen-Rich Water Improves Cognitive Ability and Induces Antioxidative, Antiapoptotic, and Anti-Inflammatory Effects in an Acute Ischemia-Reperfusion Injury Mouse Model, les auteurs ont montré une amélioration de la capacité cognitive chez la population avec hydrogène. Leur conclusion souligne les effets bénéfiques de l’hydrogène moléculaire dans la lutte des maladies neuro-dégénératives.

Amélioration du système immunitaire

Tout d’abord, en 2018, Nogueira et al. confirme une réduction du stress oxydatif et inflammatoire. L’article nommé Molecular hydrogen reduces acute exercise-induced inflammatory and oxidative stress status a été réalisé sur des rats. Ils ont démontré que l’inhalation d’hydrogène réduit le stress oxydatif engendré par l’exercice physique et musculaire. Puis, une équipe de chercheurs chinois ont observé une amélioration du microbiote après 2 mois de consommation d’eau riche en hydrogène sur une population de jeunes footballeuses.

Cette étude publiée en 2019 et intitulée Effects of the long-term consumption of hydrogen-rich water on the antioxidant activity and the gut flora in female juvenile soccer players from Suzhou, China démontre la capacité antioxydante de l’eau hydrogénée. De plus, un article intitulé Booster son immunité : l’hygiène de vie met en lumière le caractère fondamental de la qualité du microbiote sur notre système immunitaire. Ensuite, une équipe de scientifiques serbes ont remarqué une amélioration des marqueurs du vieillissement grâce à une consommation d’eau hydrogénée pendant 6 mois. Cet article datant de 2021 et intitulé The effects of 6-month hydrogen-rich water intake on molecular and phenotypic biomarkers of aging in older adults aged 70 years and over: A randomized controlled pilot trial a montré un allongement de la longueur des télomères chez les personnes âgées

Nous nous sommes intéressés à la télomérase comme indicateur d’un système immunitaire vaillant dans l’article Équitablement immunisés ? Pourquoi nous ne le sommes pas.

Bénéfices de l’eau hydrogénée dans de nombreux domaines.

Enfin, de nombreuses autres études documentent les effets bénéfiques de l’hydrogène moléculaire sur de multiples pathologies : maladies inflammatoires et auto-immunes, vieillissement de la peau, septicémie ou encore les maladies neuro-musculaires. Un excellent article intitulé Clinical Effects of Hydrogen Administration: From Animal and Human Diseases to Exercise Medicine datant de 2016 propose un état des lieux très détaillé sur les recherches réalisées sur les effets de l’hydrogène. Antioxydant comportant de nombreux bénéfices de part sa petite taille, l’hydrogène présente des qualités évidentes dans la lutte contre le stress oxydatif. L’hydrogène est un gaz et apporte ses bénéfices pour la santé sous toutes ses formes. En effet, une étude montre que l’inhalation d’hydrogène sous forme gazeuse offre également des avantages. Cependant, rien de tel que l’eau hydrogénée pour un apport quotidien et simple pour booster notre lutte contre les dégâts oxydatifs. Le peu de recul, les recherches scientifiques ont débuté en 2007, nous obligent à rester prudents quant aux effets à long terme sur la supplémentation d’hydrogène dans l’eau par électrolyse. Pour autant, à ce jour aucun effet indésirable n’a été mentionné quant à la consommation d’eau hydrogénée. De plus, la FDA autorise amplement la supplémentation en hydrogène. Les posologies ou les doses ingérées n’ont pas encore été clairement étudiées. Comme toujours, la vie est une question d’équilibre. Cet article ne fait pas l’éloge sans concession de la consommation d’antioxydants à outrance. Pour preuve, les radicaux libres entrent dans le principe d’hormesis. Ce dernier se définit comme un agent qui procure des effets bénéfiques à faibles doses et des effets toxiques à hautes doses. Ni trop, ni trop peu ! Ainsi, l’eau hydrogénée est un produit simple, d’origine naturelle qui dope notre organisme en évitant les méfaits du stress oxydatif.




Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page