• Rose

Je suis NATURE...Et vous?

Mis à jour : mai 10

Protéger la nature, c’est protéger la vie, les moyens d’existence et les habitats des humains et des animaux dans les écosystèmes les plus vitaux et dynamiques de la planète. Les forêts et les océans sont des lieux de vie et de diversité fragiles et précieux et nous devons œuvrer activement pour les protéger.

NOS FORÊTS :


Les forêts contribuent à stabiliser le climat. Elles abritent de nombreuses formes de vie, sont source d’opportunités économiques, et font partie intégrante de la culture de nombreuses communautés autochtones.


Une superficie presque aussi vaste que le Royaume-Uni a été détruite au Brésil cette année . Cette dévastation est une catastrophe pour les peuples autochtones qui tentent de protéger leurs terres. Elle compromet également la survie d’espèces sauvages telles que le jaguar.

Mais au lieu de s’élever contre la destruction de l’Amazonie, le gouvernement canadien se prépare à la récompenser. S’il est adopté, l’accord de libre-échange Canada-Mercosur pourrait augmenter de façon exponentielle les importations de viande en provenance du Brésil – et justifier le recul continu du gouvernement brésilien en matière d’environnement et de droits humains.

Nous ne pouvons pas laisser une telle situation se produire.




NOS VILLES :


Alors que COVID-19 a encouragé plus le travail à distance, il est toujours nécessaire de se déplacer dans nos environnements, par besoin ou par nécessité. Les villes devraient être faites pour les gens, pas pour les voitures. Redessiner le système de transport de nos villes peut signifier soutenir le transport en commun et faire progresser l’électrification en construisant de meilleurs trains et systèmes de bus. Cela rendrait le transport en commun plus abordable, en élargissant les pistes cyclables, en rendant les rues plus sécuritaires pour les piétons, en ayant des zones sans voiture, ou même en interdisant complètement les voitures des villes. Le transport durable se présente sous de nombreuses formes, nous permettant de rester en forme et de réduire la pollution atmosphérique.


Protéger notre sol !!!


Plusieurs solutions sont envisageables pour protéger la nature, principalement le sol contre la pollution. Les produits dangereux et les produits chimiques ne doivent pas être jetés n’importe où (dans l’égout, dans la poubelle, dans l’évier…). Il faudrait les apporter dans un centre de collecte de déchets dangereux. De même, l’utilisation des produits chimiques doit être limitée : nettoyage, pesticide et insecticide, engrais…



En outre, arrosez de manière régulière votre jardin (toutes les semaines ou tous les 15 jours selon les nécessités). De préférence, optez pour l’eau de pluie plutôt que de l’eau potable pour réduire les besoins en source épuisable. Protéger notre sol, c’est avant tout protéger notre nourriture !



Devenir un être humain écolo !!!


Avoir un mode de vie écologique est primordial pour contribuer à la préservation de notre environnement. Chaque individu est donc responsable de ses actes. Préférez plutôt les articles bios ou écologiques. Commencez par diminuer votre consommation énergétique à la maison. Préférez les appareils électroménagers et électroniques, les ampoules et les autres équipements à basse consommation. De même, débranchez ou éteignez une fois que vous n’avez plus besoin de les utiliser.



Tout d’abord, il faudrait arrêter de détruire l’habitat naturel pour protéger la nature, c’est-à-dire la biodiversité. Cela préservera les espèces animales et végétales. La disparition massive de certaines espèces peuvent causer de graves conséquences, car elles peuvent servir à :

  • Soigner des maladies

  • Augmenter le rendement : pollinisation naturelle, etc.

  • Améliorer la résistance à certaines maladies

  • Combler son bienêtre…


Ensuite, il ne faudrait pas jeter les déchets. Il y a encore des gens qui jettent tout et n'importe quoi, n'importe où !!!


On doit les trier et recycler les matières recyclables pour fabriquer de nouveaux objets nécessaires dans la vie quotidienne : le papier, le carton, le verre, l’acier, l’aluminium et le plastique. En espérant que TOUTES les matières seront rapidement recyclées...

En France, 11 millions de couches sont utilisées chaque jour puis incinérées. Cela représente près de 3,5 milliards par an, et il faut compter 400 ans avant qu'elles puissent se dégrader. Ces déchets quotidiens ne sont pas sans conséquence pour la planète.

Mais jusqu'à présent, aucune technologie ne permettait de recycler l'intégralité d'une couche. A Trévise, en Italie, l'usine Fater, (couches Pampers) a mis au point une technologie de pointe, qui permet de recycler tous les composants des produits super-absorbants (plastique, cellulose et polymère super-absorbant) telles que les couches bébé et les serviettes hygiéniques.

Il aura fallu 10 ans à cet ingénieur chimique pour mettre au point cette technologie qui possède à ce jour 140 brevets. L'objectif de cette usine lancée en octobre 2017 : étendre ce projet à d'autres pays, d'ici 2021 dans trois villes européennes, dont l'Ile-de-France, mais aussi Amsterdam et le Royaume-Uni. D'ici 2030, 10 villes à travers le monde pourraient suivre le mouvement.


NOS ABEILLES SONT L'ESSENCE DE LA VIE :


Si les abeilles disparaissaient de la surface du globe, l'homme n'aurait plus que quatre années à vivre. Une citation que l'on attribue à tort à Einstein mais qui véhicule en tous cas un message important : la vie de l'humanité est liée à celle des pollinisateurs et notamment des abeilles. "Moins d'habitat et de nourriture pour les abeilles solitaires mais aussi une utilisation excessive de pesticides ou encore une perte de biodiversité liée à l'intensification de l'agriculture… 30 % de la population des abeilles a disparu en France ces 30 dernières années, alerte Gabriel Perronneau.


0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout