top of page
  • Photo du rédacteurRose

Héricium érinaceus

Dernière mise à jour : 22 nov. 2023


La crinière de lion (Hericium erinaceus), ou hydne hérisson, hou tou gu ou encore yamabushitake, est un grand champignon blanc et hirsute ressemblant à la crinière d’un lion pendant sa croissance.

Ce champignon est utilisé en cuisine et en médecine traditionnelle asiatique en Chine, en Inde, au Japon et en Corée.

Rare à l'état sauvage, ce champignon est aujourd’hui largement cultivé, spécialement en Asie. Comestible et sans toxicité, Hericium erinaceus est préconisé en cas de régénération nerveuse, pour favoriser la mémoire, lutter contre le cancer ou soulager les troubles gastriques.


Propriétés et bienfaits




Utilisé depuis des millénaires en Asie, ce champignon blanc dont les extrémités brunissent à maturité est particulièrement étudié du point de vue scientifique, depuis une dizaine d’années.

Les bienfaits de l'Hericium erinaceus sont nombreux et variés.


Protecteur neurologique


Au cours d’une expérimentation menée en février 2019, des souris mâles reçoivent des extraits bruts d'Hericium erinaceus à 60 mg/kg et 120 mg/kg. Il en découle une amélioration de la survie neuronale. Ces résultats indiqueraient une possible application de l’hydne hérisson dans la prévention de la mort neuronale après une crise d'épilepsie.


Plusieurs études précliniques montrent que le mycélium d’Hericium erinaceus enrichi en Erinacine A, un diterpène, peut présenter des bénéfices face à l'AVC ischémique, la maladie de Parkinson, la maladie d'Alzheimer et la dépression.


Ce mycélium et ses extraits d'éthanol mettent en évidence un potentiel médicament thérapeutique contre la maladie d'Alzheimer.


En octobre 2016, une équipe de chercheurs malaisiens démontre que le champignon "crinière de lion" favorise la régénération des nerfs périphériques après une blessure. C'est le cas lors d'un écrasement.


Protecteur gastrique


Les polysaccharides d'Hericium erinaceus, possèdent une activité gastro-protectrice.

Mieux que les antiacides contre les ulcères, l’extrait de crinière de lion peut également protéger contre le développement d’ulcères d’estomac en inhibant la croissance d’Helicobacter pylori, principale responsable des ulcères.

Il est d’ailleurs plus efficace pour prévenir les ulcères d’estomac provoqués par l’alcool que les médicaments antiacides traditionnels, et ce, sans aucun effet secondaire ! Ce champignon protège aussi la muqueuse de l’estomac des dommages souvent dus à l’utilisation à long terme de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens et même réduire de manière importante les symptômes et améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de maladies inflammatoires intestinales comme la colite ulcéreuse et la maladie de Crohn.


D’après une étude chinoise publiée en avril 2018 et menée sur le rat, leur action serait liée à la régulation des sécrétions gastriques, à l'amélioration du statut anti-inflammatoire et antioxydant, ainsi qu'à une augmentation des facteurs de défense.‌


Toujours chez l'animal, des canetons de Barbarie infectés par rétrovirus aviaire et traités à l’aide de ces polysaccharides, ont vu leurs lésions s’améliorer. C'était également le cas de la fonction immunitaire de la muqueuse.


Immunostimulant


Les bienfaits thérapeutiques du champignon Hericium erinaceus se vérifient par rapport à différentes maladies des systèmes physiologiques, nerveux, digestifs, circulatoires et du système immunitaire.


Chez les souris infectées par la bactérie Salmonella Typhimurium (enterica) à l’origine de la salmonellose, l'hydne hérisson (sous forme d’extrait d’eau chaude et d’extrait d’éthanol au micro-ondes/50 %) protège des dommages causés sur le foie et de la mortalité par stimulation des cellules du système immunitaire inné.


Antioxydant


En mai 2019, un supplément de mycélium Hericium erinaceus enrichi en Erinacine A, est étudié sur la mouche Drosophila melanogaster et sur la souris dont le processus de vieillissement a été accéléré. Il en résulte que ce mélange pourrait favoriser la longévité, en partie grâce à ses enzymes antioxydantes endogènes.


Les résultats des recherches menées par le département d’agriculture du Western Regional Research Center de Californie aux États-Unis, démontrent que les activités contre la formation de nouveaux vaisseaux sanguins et anti-inflammatoires du champignon Yamabushitake, peuvent contribuer à sa propriété anticancéreuse.


Effet antitumoral


Il a été démontré que les polysaccharides contenus dans Hericium erinaceus, possèdent diverses propriétés antitumorales, immuno modulatrices, anti-ulcère gastrique, neuroprotectrices et neuroregénératives, anti-oxydatives et hépato protectirices, anti-hyper lipidémique, anti-hyperglycémique, anti-fatigue et anti-âge.


Les effets des polysaccharides sur des cellules gastriques humaines et des cellules précancéreuse, indiquent que les polymères ont été efficaces pour prévenir la progression du cancer gastrique.


En 2018, les résultats d’une étude chinoise démontrent que l’Erinacine A présent dans le champignon Hericium erinaceus, empêche par un mécanisme complexe la progression du carcinome hépatocellulaire.


Stimulant de la mémoire


Chez la souris, une supplémentation orale de deux mois à base d’Hericium erinaceus a inversé la dégénérescence de la mémoire de reconnaissance liée à l’âge.


De plus, ce champignon toujours pris en complément oral, apporte des améliorations de la mémoire de reconnaissance, sans altérer la mémoire de travail.


Les résultats d’une étude menée en 2011 au Japon ont révélé qu’Hericium erinaceus a empêché la dégradation de la mémoire spatiale à court terme et de la reconnaissance visuelle, induites par le peptide amyloïde β. Le champignon pourrait donc être utile dans la prévention du dysfonctionnement cognitif.


Anti-hyperglycémique


Les bienfaits de champignon ne s'arrêtent pas là. Hericium erinaceus sous forme de mycélium, pourrait être utilisé comme aliment fonctionnel et médicament naturel dans la prévention du diabète et de ses complications.


Certains résultats suggèrent que l’extrait aqueux du champignon possède des propriétés hypoglycémiantes, hypolipémiantes et antioxydantes chez des rats diabétiques induits par streptozotocine.


Principes actifs



  • Polysaccharides HEF-P (bêta-glucanes)

  • Arabinitol D et D-Thréitol

  • Acide palmitique (acide gras saturé)

  • Hericénones A et C-H

  • Erinacines A-K

  • Dérivés d’orcinol

  • Les stérols, comme l’ergostérol et le bêta-sitostérol

  • Protéines

  • Minéraux (zinc, phosphore, sélénium, fer, potassium)




Les différentes formes


Poudre brute et extraits concentrés


  • Extraits concentrés à 30% de polysaccharides: 1000 mg, 1 à 2 fois par jour

  • L'Hericium erinaceus peut être consommé en poudre simple: entre 3 et 8 grammes par jour


Le champignon peut également être consommé en soupe ou ajouté à un bouillon pour lui donner du goût.


Existe-t-il en bio ?


Vous pouvez trouver dans le commerce ce champignon certifié bio.


Dosage et posologie



La dose moyenne recommandée pour la prise du champignon hydne hérisson est assez variable. En fonction du dosage, elle peut aller:



  • Extraits concentrés à 30% de polysaccharides: 1000 mg, 1 à 3 fois par jour

  • Poudre simple: entre 3 et 8 grammes par jour



Dans le cadre d’un accompagnement thérapeutique de la maladie d’Alzheimer, les extraits concentrés sont plus judicieux. La prise doit s'effectuer à raison de 2 à 3 grammes par jour, sur 4 mois minimum.


Pour les autres indications, 1 à 2 grammes d'extrait par jour peuvent suffire.


Durée des cures


En moyenne les cures s'étalent sur 1 à 4 mois. Une durée à adapter en fonction des dosages prescrits.


À noter que les effets neuroprotecteurs d’Hericium erinaceus se font généralement sentir après quelques semaines d’utilisation.


Utilisation


Sous toutes ses formes, le Yamabushitake se prend de préférence avant les repas (à jeun). En cas d’acidité gastrique, la prise peut attendre la fin des repas.


Précautions d’emploi


Par mesure de précaution, Hericium erinaceus est déconseillé aux femmes enceintes, allaitantes et aux enfants.


Le champignon pourrait entraîner un ralentissement de la coagulation sanguine. Il est donc préférable de cesser la prise au moins 2 semaines avant une chirurgie.


Contre-indications


En cas de fibromyalgie, de cystites interstitielles, d'allergie chronique ou d’ovaires polykystiques et pour toutes les pathologies où le taux de NGF (facteur de croissance des nerfs) est élevé, il est recommandé d’éviter la prise du champignon hydne hérisson.


Effets secondaires


La consommation d'Hericium Ericaneus peut entraîner de légères démangeaisons et plus rarement, une allergie. Il est alors conseillé de stopper la prise du champignon.


Interactions médicamenteuses


Aucune connue







Prenez soin de votre santé...


25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Kommentare


bottom of page