top of page
  • Rose

Les bienfaits des inhalations


Loin d'être vintage, les inhalations d'huiles essentielles ou d'eau thermale sont incontournables, voyons ça de plus près...


L’inhalation des huiles essentielles peut se faire par deux méthodes :


L'inhalation humide sous forme de bain vapeur (fumigation) qui consiste à respirer de la vapeur d'eau chargée de quelques gouttes d'huile essentielle.


L’inhalation sèche pour laquelle on verse simplement quelques gouttes d’huile essentielle sur un mouchoir ou un stick inhalateur que l’on respire à fond plusieurs fois dans la journée.

Sans risque de brûlures, elle peut être utilisée partout et ne nécessite pas de préparation particulière. Elle est surtout bien mieux acceptée chez les enfants.


Comment agissent les huiles essentielles lors d'une inhalation ?


Lorsque l'on inhale une huile essentielle ou une synergie d'huiles essentielles, ses principes actifs viennent directement au contact des muqueuses respiratoires (nez, sinus, gorge, bronches, poumons) et passent dans tout l'organisme.


L'inhalation est donc idéale pour traiter les troubles ORL (rhume, sinusite, mal de gorge, bronchite, toux…. ) ou nerveuses.


Les vapeurs chaudes de l’inhalation humide chargées d'huiles essentielles ont l'avantage d'hydrater la muqueuse respiratoire asséchée. Les molécules aromatiques pénètrent ainsi plus facilement dans les fosses nasales, les sinus et les bronches.

Les huiles ­essentielles peuvent ainsi agir rapidement et par conséquent maximiser leurs bienfaits thérapeutiques.


Elles ont un effet anti-infectieux, décongestionnant, humidifiant, hydratant, fluidifiant et rééquilibrant des muqueuses.


Dans les deux cas, vous pourrez favoriser l'inhalation en pulvérisant vos muqueuses au préalable avec de l'eau de mer.


Les dosages

Inhalation humide : 6 - 10 gouttes dans 250 ml d'eau (selon l‘âge)

Inhalation sèche : 3 - 6 gouttes sur un mouchoir ou dans un stick inhalateur, à respirer pendant 30 secondes, 4 à 6 fois par jour.


Comment préparer son inhalation ?


Pour l’inhalation humide vous pouvez utiliser un inhalateur ou tout simplement vous pencher au-dessus d'un bol d'eau chaude avec une serviette de bain sur la tête pour respirer le plus possible de vapeur.

Ne pas dépasser les 10 minutes par inhalation.


Mode d'emploi


Préparez une grande serviette éponge pour recouvrir la tête et créer une sorte de tente qui vous permettra de respirer un maximum de vapeur

Versez l’eau frémissante dans un bol posé bien à plat sur la table. Utilisez de l’eau non chlorée, type eau de source.

Ajoutez les huiles essentielles.

Mettez immédiatement la serviette au-dessus de votre tête pour respirer un maximum de vapeur.

Fermez les yeux et gardez le visage penché à 20 cm environ de la surface de l'eau tout en faisant attention à ne pas vous bruler

Restez 5 à 10 minutes dans cette position. Si la chaleur est trop intense, éloigner le visage de l'eau.

En cas de gêne, arrêtez l’inhalation ! Celle-ci doit toujours être agréable.

Répétez l’opération 1 à 3 fois par jour, pendant une dizaine de minutes.



Attention toutes les huiles ne sont pas adaptées à l'inhalation, certaines peuvent être caustiques, irritantes, toxiques même...

Toujours prendre l'avis d'un spécialiste naturopathe...attention en pharmacie, toutes les vendeuses ne sont pas formées aux huiles essentielles ( je parle par expérience !)


Quelques huiles adaptées en cas de problème ORL ;)


*En cas de nez bouché,

préférez la Menthe champêtre ou verte ( interdite aux femmes enceintes et allaitantes)

ou l'Eucalyptus radiata ( peut être utilisée par les femmes enceintes de + 3 mois)


*En cas de rhume :

huile essentielle de Ravintsara ( Déconseillée aux enfants de - 12 ans en inhalation et voie orale ) qui permet d'assécher le nez qui coule.


*En cas de sinusite et si vous avez le nez bouché :

optez pour l’Inule ( peut être utilisée par les femmes enceintes de + de 5 mois et les enfants de + de 6 ans )

le Niaouli ( interdite pendant la grossesse et l'allaitement, en cas de mastoses, cancer hormono dépendants: ovaires, endomètre... )

et le Myrte vert ( interdite aux femmes enceintes et enfants de - 7 ans ) qui permettent de décongestionner et fluidifier le mucus.


*En cas d'infection (état grippal) : les huiles essentielles anti-infectieuses comme l'Arbre à thé ( interdite aux femmes enceintes, allaitantes aux enfants de - 7 ans ),

les Thyms géraniol ( interdites aux femmes enceintes et allaitantes, aux enfants de - 7 ans et aux personnes ayant de l'hypertension artérielle )

ou thujanol ( peut être utilisée par les femmes enceintes de + de 3 mois et les enfants ).


Attention tous les thyms sont différents et certains contre indiqués notamment les thyms à thymol...


Quatre recettes d'inhalations humides efficaces contre le rhume, la sinusite, la toux grasse et la toux sèche

Le rhume est une infection virale fréquente, surtout en hiver. Pour mieux respirer, optez pour les inhalations humides ! Mais quelle huile essentielle choisir ?

Découvrez quelques exemples d'utilisations des huiles essentielles à inhaler.



Inhalation rhume (nez qui coule, nez bouché, éternuements...)

3 gouttes d’HE d’Eucalyptus radiata ou radié

+ 2 gouttes d’HE de Lavande fine

+ 1 goutte d’HE de Pin sylvestre

+ 1 goutte d’HE de Niaouli

+ 1 goutte d’HE de Marjolaine à coquille.


--> L'huile essentielle d'Eucalyptus radiata en décongestionnant les voies aériennes supérieures, facilite la respiration.

- L'huile essentielle de Lavande possède des propriétés anti-inflammatoire, pas de contre indications connues.

- HE de Pin sylvestre ( peut être utilisée par les femmes enceintes de + 5 mois et les enfants + 6 ans, déconseillée aux personnes ayant de l'hypertension artérielle )

- HE de Marjolaine à coquille ( Déconseillée les 3 premiers mois de la grossesse ).


Inhalation rhume associé à une sinusite

3 gouttes d’HE d’eucalyptus radiata ou radié

+ 2 gouttes d’HE de Lavande fine

+ 1 goutte d’HE de Pin sylvestre

+ 1 goutte d’HE de Niaouli

+ 1 goutte d’HE de Menthe champêtre.


--> L'huile essentielle de Menthe champêtre étant astringente permet de resserrer la muqueuse et, ainsi, de déboucher le conduit nasal.

Attention, il ne faut en ajouter qu’une goutte, car elle est asséchante !


Inhalation rhume associé à une toux productive

3 gouttes d’HE d’Eucalyptus radiata ou radié

+ 2 gouttes d’HE de Lavande fine

+ 1 goutte d’HE de Pin sylvestre

+ 1 goutte d’HE de Myrte vert

+ 1 goutte d’HE de Marjolaine à coquille.


--> L'huile essentielle de Myrte vert à une action anti-infectieuses et expectorantes pour les poumons.


Inhalation rhume associé à une toux sèche

3 gouttes d’HE d’Eucalyptus radiata ou radié

+ 2 gouttes d’HE de Lavande fine

+ 1 goutte d’HE de Cyprès

+ 1 goutte d’HE de Niaouli

+ 1 goutte d’HE de Marjolaine à coquille.


--> L'huile essentielle de Cyprès a une action anti-inflammatoire, antitussive et antispasmodique au niveau des bronches. Interdite pendant la grossesse et l'allaitement et en cas d'antécédent de cancers hormonodépendant.



Inhalation d'huiles essentielles, quelles précautions d'emploi ?


Il est préférable de faire son inhalation le soir ou quand vous pourrez rester bien au chaud. Car le pire serait de sortir après l’inhalation et de vous exposer au froid ou à la pollution.


Les huiles essentielles sont contre-indiquées :

*Dans tous les cas : Chez l’enfant de - de 6 ans, chez les asthmatiques et les personnes ayant des antécédents d’épilepsie ou de convulsions.

*Dans certains cas : chez les enfants de – de 12 ans chez la femme enceinte ou qui allaite...

Toujours demander confirmation chez un naturopathe ou en pharmacie auprès du pharmacien uniquement...



3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page